Entrainement/Event

VMA, PMA, VO2Max : décryptage du langage barbare propre à la course à pied

En course à pied, lorsqu’un individu court dans la durée, sa consommation d’oxygène augmente à mesure que l’effort devient intense (que sa vitesse augmente). Cependant, selon les individus considérés, il existe un seuil d’intensité au-delà duquel l’individu ne pourra plus consommer davantage d’oxygène. Dans cette hypothèse, on dit alors que l’on a atteint sa consommation maximale d’oxygène  (VO2Max ou Consommation maximale d’oxygène qu’un individu peut consommer par unité de temps lors qu’un exercice dynamique aérobie maximal (en réalité dioxygène et non oxygène).

La vitesse obtenue par le sportif lorsque ce seuil maximal est atteint s’appelle la vitesse maximale aérobie (VMA). L’idée est que plus elle est élevée, plus l’individu pourra courir vite longtemps.

Pour la mesurer, il existe différents tests comme le test de brue, le test de luc léger, etc…

Des exercices de fractionnés peuvent être réalisés à partir de cette VMA pour pouvoir améliorer sa vitesse (voir nos articles : course à pied : améliorer ses performance avec le fractionné (la méthode du docteur tabata) et course à pied mode d’emploi)

Afin d’atteindre cette vitesse, l’organisme utilise une certaine quantité d’énergie par unité de temps qui s’exprime en Watt. La puissance consommée provient de la quantité d’oxygène utilisée. Lorsque celle-ci est atteinte, on a atteint sa PMA (ou Puissance maximale aérobie-elle correspond à la puissance développée par un individu pour atteindre la VMA).

L’ensemble de ces termes techniques sont certes a priori un peu barbare mais permettent, si l’on doit résumer les choses et comme vous l’avez compris, d’évaluer la vitesse maximale qu’un individu peut atteindre lors d’un effort intense sur la durée en utilisant la filière aérobie (en utilisant l’oxygène comme carburant). Il est donc très utile de la mesurer pour connaitre ses performances et pour améliorer ces dernières si nécessaire.


VO2 Xtreme

Cet article vous a plu? Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter!

Amélie Bruder

Coach nutrition, énergéticienne,yoga trainer

Laissez votre Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Il y a 1 Commentaire

  1. Jérôme 23 novembre 2014 Répondre

    Article très important. Peu de sportifs connaissent ces notions, qui sont pourtant primordiales pour avoir un entrainement adapté.