Entrainements

Reconnaitre, éviter et remédier au surentrainement

 

Nous avons vu, dans un précédent billet, que se reposer et bien récupérer était nécessaire entre chaque entrainement sous peine de régresser pour cause de surentrainement.

Qu’entend exactement par là ?  Comment survient le surentrainement ? Comment l’éviter et le cas échéant y remédier ?

Définition

Le surentrainement s’installe sournoisement après plusieurs semaines de mauvaise récupération. Outre la fatigue et les douleurs, le surentrainement peut entrainer une régression. Il intervient parce que l’on sollicite un ou des muscles qui n’ont pas eu le temps de récupérer. Dès lors, l’entrainement ne sera pas profitable et fatiguera davantage le muscle et par là même, l’ensemble du corps.

Cependant, le surentrainement peut également survenir si l’on ne dort pas suffisamment ou si l’on s’alimente mal, si l’on est trop stressé…En réalité, il peut survenir dès lors que des éléments contrarient la récupération.

Manifestation

De manière concrète, le surentrainement peut se manifester au travers des facteurs suivants :

-Perte d’appétit

-Difficulté à s’endormir malgré la fatigue

-Fatigue persistante

-Perte de motivation

-Courbatures et douleurs persistantes

– Difficulté à se concentrer

– Irritabilité

La liste est longue mais le danger consiste surtout  en ce que le surentrainement risque de causer  des blessures.

Ce dernier peut souvent être détecté si l’on remarque plusieurs des symptômes cités. Ainsi, si vous constatez, par exemple, une simple stagnation dans vos progrès, il n’y aura pas surentrainement.

Comment éviter le surentrainement ?

Pour l’éviter, la récupération dans son ensemble sera nécessaire. Pour ce faire j’insiste sur les recommandations qui ont pu être faites à l’occasion des billets relatifs aux conseils pour débutants, à savoir :

-Assurer à votre corps une bonne récupération musculaire en laissant suffisamment de temps de repos entre vos entrainements, soit 48H au minimum lorsque l’on travaille un même muscle mais parfois, le temps de récupération peut-être plus long. Ainsi, un bon indicateur peut consister dans le fait  d’attendre que vos courbatures aient complètement disparues.

-Par ailleurs, veillez à bien dormir et à bien manger (faites le pleins de protéines mais aussi de glucides et pourquoi pas de lipides. Apportez également à votre corps les vitamines, minéraux et acides aminés dont il aura besoin) et essayez, si possible, de ne pas enchainer plus de 2 ou 3 jours d’entrainements consécutifs

Si,  en dépit de ces recommandations, vous n’avez pu éviter le surentrainement, il vous restera à y remédier.

Comment remédier au surentrainement ?

Pour ce faire, vous devez impérativement cesser le sport et vous reposer en n’hésitant pas à dormir beaucoup. La nutrition jouera également un rôle important durant cette phase pour assurer à votre corps la récupération dont il n’a pu suffisamment bénéficier.

Ce ne sera qu’au bout d’une semaine que vous pourrez reprendre éventuellement le sport mais de façon non intensive.

Laissez votre corps et votre tête un maximum au repos pour assurer une récupération maximale, tant physique que psychologique pour repartir sur les chapeaux de roues !

Cet article vous a plu? Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter!

Amélie Bruder

Coach sportif et nutrition, énergéticienne,yoga trainer

images

Laissez votre Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Il y a 0 Commentaire