Entrainements

Quelle filière énergétique pour quel résultat lors de l’entrainement ?

Pour effectuer un mouvement, notre corps a besoin d’énergie qu’il peut notamment puiser grâce à la nourriture. La production d’énergie se fait via des processus de stockage et de dégradation des graisses, sucres et protéines qui permettront de fournir l’ATP (adénosine tri phosphate). C’est cet ATP qui servira de carburant pour le muscle qui en utilisera plus ou moins selon la filière énergétique qu’il utilisera.

On appelle filière énergétique les filières qui permettent de transformer l’énergie. On en dénombre 3 :

–          La filière aérobie qui nécessite de l’oxygène et qui permettra de fournir un effort prolongé

–           La filière anaérobie lactique qui permet un effort sur une durée beaucoup plus courte et qui produit de l’acide lactique dans l’organisme

–          La filière anaérobie alactique qui permettra de fournir un effort bref  et qui n’utilise et ne produit ni oxygène ni acidité

Envisagées plus en détail :

–      La filière aérobie permettra la production d’énergie par oxydation des glucides et des lipides en utilisant l’oxygène, ce qui permettra de fournir un effort prolongé et qui pourra être efficace dans le cadre d’une perte de poids. Cette filière se met moins rapidement en place que les deux autres mais favorise les efforts d’intensité plus faibles sur une durée très longue

–      La filière anaérobie lactique utilisera également les glucides et les lipides mais produira également de l’acide lactique et ne permettra donc pas un effort prolongé. Cette filière se met rapidement en place mais moins rapidement que la filière anaérobie alactique. Elle permet un effort plus intense que la filière aérobie mais de durée beaucoup plus brève.

–     La filière anaérobie alactique utilisera quand à elle la créatine phosphate pour produire de l’énergie et ne produira pas d’acide. Elle se met très rapidement en place mais ne permettra qu’un effort très bref (entre 7 et 15 secondes) mais qui pourra être très intense. Dès lors, ce sont les autres filières qui seront utilisées par le corps pour pouvoir fournir de l’énergie et continuer le mouvement.

  
VO2 Xtreme

Ce petit exposé synthétique sur les filières énergétiques permet de comprendre la façon selon laquelle il convient de travailler selon l’objectif que l’on recherche au cours d’un entrainement.

Si vous recherchez à développer votre puissance : il conviendra de privilégier les efforts intermittents qui développeront vos fibres rapides (ou fibres blanches) en alternant des phases d’efforts intenses et des phases de récupérations car les efforts intenses sollicitent des filières qui ne permettent pas d’effectuer des efforts prolongés.

Avoir recours à des méthodes de travail intermittent permettront également la perte de poids mais de manière peut-être un peu moins efficace que si on les combine avec des efforts d’intensité plus faibles pouvant être réalisés sur une durée plus longue. En effet, travailler en haute intensité épuisera rapidement les réserves en glucides qui permettent un effort prolongé et s’attaquera certes plus rapidement aux réserves de graisses mais sur une durée très courte.

Si vous recherchez à développer votre endurance et à perdre du poids, la filière aérobie reste à priori la plus adaptée. En effet, celle-ci vous permet de travailler moins intensément mais plus longtemps en développant les fibres lentes (ou fibres rouges) et permettront d’oxyder les réserves de glucides et de lipides sur une plus longue durée donc en plus grande quantité selon que l’effort est plus ou moins prolongé.

Cet article vous a plu? Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter!

Amélie Bruder

Coach sportif et nutrition, énergéticienne,yoga trainer

Laissez votre Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Il y a 0 Commentaire