Alimentation

Quelle alimentation avant une épreuve sportive?

L’équilibre nutritionnel doit être en réalité maintenu toute l’année pour le sportif si celui-ci souhaite performer le jour de son épreuve.

En effet, il doit adopter une alimentation qui lui permet de récupérer et de rester en forme en permanence car les progrès se font au fur et à mesure. Dès lors, les conseils à prodiguer en ce qui concerne l’alimentation du sportif avant ses épreuves ressembleront sensiblement à ceux qu’on saurait lui recommander habituellement, à savoir

–        Conserver un équilibre acido/basique de son alimentation (c’est-à-dire qu’il ne doit pas consommer que des céréales et des protéines qui rendront le PH de son sang acide. Consommer également des fruits et légumes est donc important à ce titre, ainsi que pour assurer un apport en vitamines et minéraux


Acétyl L - carnitine

–          Eviter les sucres rapides et privilégier les sucres à indice glycémique peu élevés, les sucres lents complets

–          Manger des protéines

–          Bien s’hydrater

–          Manger de bonnes graisses (qu’on trouve dans les graines, huiles végétales et poissons gras)

–         Ne pas hésiter à boire des infusions drainantes pour éliminer les déchets produits par l’organisme  

Cependant, il est vrai qu’il peut être de bon ton de consommer des féculents pour constituer des réserves en glycogènes si l’épreuve que vous devez passer est une épreuve d’endurance. En effet, pour avoir de l’énergie sur ce type d’épreuves longues, l’organisme puisera sa force en utilisant la filière dite aérobie qui utilise plutôt les glucides.

Au contraire, si votre épreuve nécessite des efforts brefs et intenses (musculation par exemple), vous devrez également ne pas négliger de prendre des aliments sources de créatines comme la viande rouge ou les poissons gras car l’organisme utilisera plutôt l’ATP comme source d’énergie.

Dans tous les cas, la protéine reste également importante dans la mesure où il faut veiller à la préservation de votre capital musculaire.

Ainsi, nous pouvons résumer les choses comme suit : environ 3 jours avant l’effort, vous devez assurer le remplissage de vos réserves de glycogène en consommant des glucides, notamment des sucres lents via une alimentation complète, et éviter les sucres rapides qui favoriseront les hypoglycémies donc les coups de pompes.


VO2 Xtreme

Pour autant, il ne faut pas négliger l’apport en protéines ainsi qu’une très bonne hydratation et consommer des aliments sources de créatines si vous êtes plutôt dans le secteur des sports nécessitant des efforts brefs et intenses.

Certains médecins nutritionnistes déconseillent l’ingestion de fibres qui peuvent entrainer des inconforts intestinaux et le lait, en particulier pour ceux qui ont du mal à la digérer. Dans ce cas, on recommandera plutôt la consommation de yaourts, plus facile à digérer. Les mauvaises graisses seront également à éviter.

Enfin, avant et durant les épreuves, il faudra bien s’hydrater et ne pas hésiter à consommer du fructose afin de soutenir l’effort et d’éviter les coups de pompes. A ce titre, les sucres rapides seront plutôt déconseillés.

Cet article vous a plu? Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter!

Amélie Bruder

Coach sportif et nutrition, énergéticienne, yoga trainer

Laissez votre Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Il y a 0 Commentaire