Entrainements

Morphotypes: pas tous égaux face à la minceur et à la prise de muscle ?

 

Bien que rien ne soit scientifiquement prouvé, il semblerait que certains facteurs physiques et génétiques nous déterminent face à la prise de gras et à la prise de masse musculaire.

 Il existerait en effet 3 morphotypes :

 –          Ectomorphe

–          Endomorphe

–          Mésomorphe

 Les Ectomorphes seraient prédisposés au fait de pouvoir manger beaucoup sans prendre de poids mais seraient désavantagés face à la prise de masse musculaire. D’ossature fine, ils appartiendraient plutôt à la catégorie dite des « hard gainer », peu avantagés pour la musculation mais au contraire meilleurs en sport d’endurance.

 Physiquement, ce morphotype présenterait les caractéristiques suivantes : des épaules et un bassin étroits, un tronc rectangulaire, un visage triangulaire, des membres longs, une ossature fine, peu de masse musculaire avec des articulations fragiles.

Ce morphotype s’oppose à celui des endomorphes, soient des personnes qui ont la capacité  de prendre du muscle mais aussi du gras, ce qui peut favoriser un aspect très massif si l’endomorphe ne surveille pas son alimentation.

 Les endomorphes présentent les caractéristiques suivantes : des épaules étroites et tombantes, un visage rond, des membres courts, un aspect empâté, une ossature fine et corps étroit ainsi qu’une facilité à prendre du gras. Ainsi bien qu’il appartienne plutôt à la catégorie dite des « easy gainer », c’est-à-dire qu’il a un physique propice à la prise de muscle, mieux vaudrait cependant appartenir à la catégorie dite des mésomorphes.

 En effet, les mésomorphes auraient l’avantage de ne pas cumuler les inconvénients des deux catégories sus-décrites, c’est-à-dire que ces personnes auraient un physique propice à la prise de muscle sans pour autant prendre facilement du gras.

 Physiquement, les mésomorphes présenteraient les caractéristiques suivantes : un physique musclé naturellement, un visage carré, des épaules larges, un buste en « V », des membres longs, une ossature et articulations solides, des facilités pour grossir ou maigrir mais l’inconvénient  d’être peu souple

 Le fait d’appartenir à l’une ou l’autre de ces catégorie nous avantagerait ou désavantagerait donc face à la prise de poids et/ou à la prise de muscle. Cependant, rien n’est inéluctable et une alimentation ainsi qu’un entrainement adapté pourra permettre à chacun d’atteindre ses objectifs pourvu qu’il soit conseillé judicieusement, tant sur le plan alimentaire qu’au regard de son mode d’entrainement.

 

Cet article vous a plu? Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter!

Amélie Bruder

Coach nutrition, énergéticienne, yoga trainer

Laissez votre Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Il y a 1 Commentaire

  1. lista de emails 18 janvier 2013 Répondre

    his article is very nice understanding the patients is very important from this i understood everything thank you. lista de emails lista de emails lista de emails lista de emails lista de emails