Minceur

La leptine ou les secrets d’une sèche réussie

Différentes hormones de notre corps jouent un rôle fondamental pour notre perte ou prise de poids. Tel est le cas de la leptine, une hormone produite par les tissus adipeux qui indique le taux de gras présent dans votre corps à l’hypothalamus.

 Notre corps est  génétiquement programmé pour contenir un certain taux de gras. Ce taux peut malheureusement être plus élevé chez les personnes qui ont été en surpoids ou qui ont envisagé des prises de masses sur le long terme. Dès lors, envisager une perte de poids devient plus difficile car à chaque perte de gras envisagée, le taux de leptine va diminuer et envoyer un signal à votre corps qui lui fera penser qu’il est en état de famine. Dès lors, celui-ci va mettre en place des mécanismes de défense contre cet état en diminuant sa consommation énergétique.

En temps normal, la leptine a pour objectif de réduire l’appétit et d’augmenter le métabolisme au travers de la thermogénèse car elle fluctue selon l’apport calorique et le taux de gras présent dans le corps.

Dès lors, lorsque vous envisagez de perdre du poids, c’est le processus inverse qui va se mettre en place : une augmentation de l’appétit ainsi qu’une baisse du métabolisme va se produire.

On comprend donc pourquoi entamer un régime n’est pas évident et cela peut être plus difficile encore si votre corps fait ce que l’on appelle de la résistance à la leptine. Ces cas de résistance se traduisent par un taux très élevé de leptine dans le corps, si élevé qu’il s’avère inefficace : les récepteurs de leptine du cerveau sont déficients, ce qui peut être cause d’obésité.


Café vert (Svetol®) + Thé vert

Autre phénomène constaté : l’augmentation de l’exercice physique chez un sujet entrainé n’entraine aucune modification sur le taux de leptine sanguin alors que ce sera le cas chez un sujet non entrainé. Dès lors, on peut constater le paradoxe selon lequel une personne pratiquant peu d’exercice physique ne constate aucune perte de poids après avoir suivi un entrainement sportif poussé durant l’été car son taux de leptine chutera brutalement. Ce n’est que si cette personne devient un pratiquant régulier qui tirera tous les bénéfices de la pratique d’une activité physique (http://home.nordnet.fr/~ableuse/pub/pages/csmaigrirspor.html).

Dès lors, la preuve selon laquelle la pratique d’une activité physique régulière est nécessaire pour perdre du poids semble prouvée. Néanmoins, il existe des sports qui se pratiquent au poids de corps et pour lesquels une manipulation de la leptine via la diète peut-être intéressante pour envisager une sèche.

Pour ce faire, certains préconisent la méthode suivante (http://www.all-musculation.com/nutrition/seche-fonctionnement-leptine/ameliorer-seche-manipulant-leptine.html) se traduit, en substance, de la manière suivante :

Augmentez l’ingestion de glucides en limitant les graisses les jours d’entrainements, pour favoriser la croissance musculaire et la récupération, et manger moins de glucides et davantage de bonnes graisses en maintenant un déficit calorique les jours de repos.  Une journée de relâche tous les 7 à 10 jours est également recommandée (c’est-à-dire que vous pouvez manger à votre faim ce jour-là). La pause peut-être plus longue et durer deux semaines en cas de stagnation mais n’oubliez pas non plus que stagnation ne doit pas être synonyme de découragement. En effet, si vous ne perdez pas de poids sur la balance, c’est aussi probablement parce que vous prenez du muscle. Autrement dit : votre perte de gras fonctionne mais ne se traduit pas tout de suite sur la balance parce que le muscle pèse plus lourd. Il faut donc plus que jamais vous sentir encouragé dans vos efforts car à terme, la masse musculaire gagnée augmentera votre métabolisme de base et donc la combustion des graisses !

Cet article vous a plu? Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter!

Amélie Bruder

Coach sportif et nutrition, énergéticienne, yoga trainer

Laissez votre Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Il y a 0 Commentaire