Exercices-physiologie

La formation de l’ATP : focus sur le cycle de krebs et la chaine respiratoire

Le muscle a besoin d’énergie pour pouvoir créer le mouvement. Cette énergie se trouve dans la nourriture mais ne peut être utilisée en tant que telle par le muscle qui utilise ce que l’on appelle l’ATP.

L’ATP peut-être produit au niveau des filières anaérobie mais c’est essentiellement avec la filière aérobie qu’il se crée. Celle-ci comporte deux étapes majeures : le cycle de Krebs et la chaine respiratoire qui utilise l’oxygène. Focus sur chacune de ces étapes afin decomprendre comment est produit l’ATP, la nourriture du muscle.2014-02-21 15.57.42

Le cycle de Krebs est l’un des processus de transformation de l’énergie dans la mitochondrie (partie des cellules dans laquelle est produite l’énergie) qui permet la production d’ATP

Pour ce faire, l’acide pyruvique résultant des transformations anaérobie, pénètre dans la mitochondrie  et va être dégradé, à la suite de 10 transformations, en dioxydes de carbone (CO2) et atomes d’hydrogène (H+). Chaque transformation permet la production d’ATP. Toutefois, la réelle production de cette ATP résulte d’une étape supplémentaire que l’on appelle la chaine respiratoire.

Celle-ci fait suite au cycle de krebs au cours duquel l’énergie a pris la forme d’un électron et d’un atome d’hydrogène peu utiles à eux seuls. Ils le deviennent en revanche dans un second temps, une fois transportés par des transporteurs vers la chaine respiratoire. L’hydrogène et son électron sont séparés.

L’électron va être pris en charge par 5 cytochromes. Il retrouve ensuite son proton puis l’atome d’hydrogène pour former de l’eau (H02). Chacun des processus de décris auront permis de produire de l’énergie. Notons que l’oxygène se retrouve au niveau de la chaine respiratoire parce qu’il a pu lui-même pénétrer dans la mitochondrie après avoir été transporté dans le sang par l’hémoglobine puis la myoglobyne qui se situe au niveau des muscles.

Amélie Bruder

 

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

Laissez votre Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Il y a 0 Commentaire