Exercices-physiologie

A la découverte de la composition des muscles

Il existe plusieurs types de muscles :

–          les muscles striés

–          les muscles lisses

–          le muscle cardiaque

Anastore.com

Le muscle cardiaque désigne,comme son nom l’indique, la partie extérieure du cœur

Les muscles lisses sont ceux de viscères : intestins, estomac, vessie

Ces deux types de muscles peuvent être travaillés  régulièrement, ils sont différents des muscles squelettiques ou muscles striés pour lesquels des temps de repos sont nécessaires entre chaque entrainement de musculation (généralement 48H au minimum).

Ces derniers ont en effet une composition différente sur laquelle nous allons nous attarder davantage.

Les fibres de type I (fibres rouges),peu contractiles mais endurantes et les fibres de type I (fibres rouges), fortement contractiles mais qui ont peu d’endurance. Il existe également des fibres dites intermédiaires ou roses de types IIA ou IIAB. Les premières sont contractiles mais ont une endurance moyenne. Les secondes sont contractiles et de faibles endurances.

Plus concrètement, les fibres contractiles sont rapides, elles permettent donc la vitesse et la force (elles permettent les courses de vitesse et le travail en force). Au contraire, les fibres dotées d’endurance permettent un effort modéré mais sur une très longue durée (elles permettent les courses d’endurances ou les efforts longs avec des charges plus légères).

Au niveau de leur composition, les fibres musculaires se présentent de la manière suivante :

Le muscle est rattaché aux os par un  tissu fibreux (tendon) et il est constitué par des faisceaux musculaires eux-mêmes composés de fibres musculaires. Chaque groupe de muscle (loge musculaire) est enveloppé par un tissu appelé aponévrose.

Le muscle est également parcouru par des vaisseaux sanguins et des fibres nerveuses. La vascularisation permet au muscle de fonctionner car elle l’approvisionne en nutriment et oxygène. De même, les fibres nerveuses lui permettent de fonctionner en assurant sa contraction par la transmission de l’influx nerveux.

Les faisceaux musculaires sont constitués de fibres musculaires qui ne sont ni plus ni moins que des cellules allongées. Elles comportent plusieurs noyaux et elle est entourée d’un tissu (sarcolème) qui permet la formation de tubule. Le cytoplasme de la fibre musculaire comporte tous les éléments nécessaires au fonctionnement du muscle: sarcoplasme (mitochondrie, réserve de glycogène et myoglobine) ainsi que le cytosquelette

 

La fibre musculaire comporte un réticulum sarcoplasmique qui entoure les tubules précédemment citées et forme avec elles une triade qui permettra le passage de l’influx nerveux nécessaire à la libération du calcium nécessaire à la contraction

Le cytosquelette est composé de myofibrilles elles-mêmes composées d’éléments contractiles : le sarcomère. Ce sarcomère est composé de filament épais lui-même constitué de myosine et de filaments fins actine.

Cet article vous a plu? Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter!

Amélie Bruder

Coach sportif et nutrition, énergéticienne, yoga trainer

Laissez votre Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Il y a 0 Commentaire